Le respect de votre vie privée est notre priorité

Le cookie ou fichier témoin est un petit fichier d’information stocké dans votre navigateur chaque fois que vous visitez notre page web.

Les cookies sont utiles car ils enregistrent l’historique de votre activité sur notre page web. Ainsi, lorsque vous revenez sur la page, celle-ci vous identifie et configure son contenu sur la base de vos habitudes de navigation, votre identité et vos préférences.

Vous pouvez accepter les cookies ou bien les refuser, les bloquer ou les effacer, à votre convenance. Pour ce faire, vous pouvez choisir parmi l’une des options proposées sur la présente fenêtre ou bien encore et le cas échéant, en configurant votre navigateur.

Si vous refusez les cookies, nous ne pouvons pas garantir le bon fonctionnement des différentes fonctionnalités de notre page web.

Pour en savoir plus, veuillez lire le rubrique INFORMATIONS COOKIES sur notre page web.


 


TOURS



Un patrimoine d'exception

Ville Royale, capitale des Châteaux de la Loire, Tours (Indre-et-Loire, 136 565 habitants) bénéficie d’un cadre de vie exceptionnel. La Loire a façonné l’histoire, la culture, les paysages et le riche patrimoine de la cité. Appréciée aujourd'hui pour son art de vivre, ses monuments, musées et jardins, la ville se veut accueillante pour les touristes et agréable pour ses habitants. Labellisée « 4 Fleurs » depuis 2000 et lauréate de plusieurs prix (prix national de l’arbre en 2002, « Fleur d’Or » en 2014), la ville a reçu en 2019 le Prix des jardins familiaux collectifs pour l’aménagement remarquable des « Jardins du Chemin de Fer ».

Soucieuse d’offrir un cadre de vie de qualité, la municipalité est fortement engagée pour maintenir et développer la présence du végétal dans un cadre urbain qui s’est densifié. La ville possède de nombreux îlots de verdure, parcs et jardins, parmi lesquels le Jardin Botanique, le Jardin des Prébences d’Oé ou celui du Musée des Beaux-Arts. A Tours, fleurissement et embellissement sont indissociables et les plantations de fleurs accompagnent l’amélioration des espaces publics.
 
Les actions et expérimentations en faveur de l’environnement et de la biodiversité sont nombreuses : zéro phyto, gestion adaptée, fauches différenciées, inventaire de la biodiversité, gestion raisonnée des ressources en eau (paillage, choix d’espèces résistantes à la sécheresse), abris à insectes, éco-pâturage…
Depuis 2016, l 'opération « A fleur de trottoir » permet aux Tourangeaux de participer à l'embellissement de l'espace public. D’autres animations sont organisées, telles que la Fête du printemps ou le Concours des maisons fleuries. La ville propose aussi plus de 1 300 parcelles de jardins familiaux.
 

Nombre d'habitants : 136565
Département : Indre-et-Loire
Distinction : 4 fleurs
Les parcs, jardins et loisirs de nature dans la commune

Jardin Botanique
Depuis 1843, le jardin botanique est un lieu de promenade incontournable, rempli de charme et de souvenirs.

Jardin Botanique - bassin de la grande allée
(c) Collection privée - Gilbert Flabeau

Créé, par la volonté d'Anthyme Margueron, pharmacien, botaniste, le jardin botanique recense plus de 2000 taxons différents, répartis sur presque 6 ha.
 
Dans l'arboretum, quelques arbres remarquables se distinguent tels que le Ginkgo biloba au feuillage jaune d'or à l'automne, classé remarquable en 2011.
Dans cet arboretum, une partie animalière attire les enfants surtout dans l'espace de la mini-ferme (âne, cochon du Vietnam, chèvres et basse-cour). Des wallabies, flamants roses et tortues complètent la collection, avec 2 aires de jeux au sud du jardin.

Arboretum du jardin botanique
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

En se dirigeant vers le nord du jardin, le jardin se divise en 2 parties de part et d’autre d’une grande allée bordée de Magnolia grandiflora.
D’un côté s’étend le Jardin Thématique avec son jardin d’inspiration japonaise et ses collections de plantes de terre de bruyères, plantes méditerranéennes, plantes aquatiques et plantes de terrain sec.
Et de l’autre côté, le jardin de l'évolution montre le classement des familles végétales à travers la chronologie de l’évolution du monde vivant. Et pour compléter cet espace scientifique, une collection de plantes vivaces se termine par un jardin des senteurs où toutes les odeurs de la nature sont représentées.

Jardin thématique
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Les serres de collections Biodivers se répartissent en 3 thèmes, au centre, les plantes tropicales utilitaires, à l'ouest, la flore d'Afrique du Sud et à l'est les plantes de sous-bois tropicaux. Une serre d’Orangerie est adossée aux collections, elle est utilisée l’hiver pour protéger les bacs d’orangerie et l’été pour présenter des expositions.

serre botanique 4 - © Ville de Tours - V. Liorit
(c) Ville de Tours - V. Liorit
 
Au nord du jardin derrière les serres, le Jardin des 2 mondes montre les arbustes d'origine américaine et asiatiques aux écorces attractives aux fleurs particulières, aux silhouettes structurées.

Le jardin des 2 mondes
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins
Jardin des Prébendes d'Oé
Véritable emblème de la ville de Tours, qui fit la fierté de beaucoup, le jardin des Prébendes d’Oé est un espace particulièrement propice à la promenade, la rêverie, la contemplation et l’émotion.

Allée du jardin des prébendes
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Il recèle en effet une multitude de détails, une formidable variété de végétaux, points d’eau, offrant des perspectives multiples sur une nature magnifiée, nichée au cœur d’un quartier auquel il confère une part de son identité et de son charme !
Havre de paix, lieu incontournable de rencontre de toutes les générations, théâtre d’animations tout au long de l’année, il porte aussi la signature d’un architecte-paysagiste de renommée européenne, Eugène Bühler.

jardin des prebendes
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Le jardin des Prébendes est un des plus grands jardins du centre-ville de Tours. Il est classé Jardin Remarquable, label obtenu auprès du Ministère de la Culture.

jardin des prebendes
(c) Ville de Tours - V. Liorit
Jardin du Musée des Beaux-Arts
S’ouvrant par la cour du musée, le jardin est tout d’abord dominé par un majestueux cèdre du Liban plus que bicentenaire (classé arbre remarquable en 2011).

Au-delà de cette cour, le jardin du Musée des Beaux-Arts offre au visiteur un espace composite. Celui-ci réunit un jardin régulier qui permet la vue sur l’ensemble de l’édifice et un « petit bois » en fond de jardin qui amène à une promenade plus intime avec des perspectives plus furtives. Cet écrin de verdure, ancien jardin privé de l’archevêque, valorise l’ancien palais archiépiscopal. Il a été rénové et ouvert au public en 1911.

Le jardin régulier dit « à la française », ceint par des ifs taillés en créneaux, est composé de deux parterres en mosaïculture. Les motifs de cette mosaïculture reprennent parfois des formes ou éléments d’œuvres d’art présentées au musée. Cela nécessite l’utilisation de 16000 plantes de mosaïculture pour garnir les deux plates-bandes en été : coléus, santolines, echeverias, achyranthes, alternantheras, bégonias semperflorens, etc.
Un ancien boulingrin, étendue de pelouses servant autrefois de terrain pour le jeu de boules, en occupe le centre.

cedre du liban dans le jardin du musee des beaux art photo de vanessa lioritVoir l'image en grand
© Ville de Tours - V. Liorit

Mosaïque au jardin du Musée des Beaux-ArtsVoir l'image en grand
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Le « petit bois » est d’inspiration anglaise avec des allées régulières. Il est composé d'arbres divers tels que micocouliers, mûriers, marronniers, tilleuls et charmes qui surplombent la rue des Ursulines.
A noter la présence d’une sculpture de Just Becquet, datant de 1880, Faune jouant avec une panthère.

Jardin François Sicard

Dans ce joli jardin paysager, tout l’art des concepteurs a été de le faire paraître plus grand qu’il n’est en réalité.

Le jardin François Sicard
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins


Ce jardin a été créé en 1864 par Eugène Bühler, paysagiste de renom, qui œuvrera au Jardin des Prébendes. Dans cet espace l’eau est omniprésente. Jaillissant d'une cascade, elle débouche en ruisseau pour finir dans un bassin surplombé par un très grand tulipier de Virginie.
Côté nord, trois gros platanes s’élancent vers le ciel.

Observez les parterres fleuris et cherchez le vieil arbousier centenaire qui arbore un tronc ocre vieilli par les années.

Dans ce jardin clos, une œuvre dédiée à Balzac et un buste de Michel Colombe complètent cet espace.

Historique

Le 22 janvier 1854, une délibération du Conseil Municipal est lancée pour la création d'un jardin sur la place de l'Archevêché. Cette décision émane d'une pétition et d'une souscription de 4 500 Francs des habitants du quartier qui désiraient que la Place de l'Archevêché soit réaménagée en square. L'idée et le terme de square sont tout nouveaux, ils accompagnent la période d'aménagement intensif des places parisiennes.

Le maire de l'époque, M. Mame, suit le conseil d'un ami et confrère imprimeur, M. Oberthür, et fait appel à Eugène Bühler pour l'élaboration d'un plan du jardin en harmonie avec l'étendue et la forme actuelle de la place.
Il s'agit de la toute première intervention des frères Bühler en Touraine. Il fournit en effet en 1863 un plan aquarelle.
Les travaux font naître un jardin en parallélogramme reprenant l'ancienne forme de la place, avec une plantation irrégulière d'arbres souvent à feuilles persistantes pour dissimuler l'asymétrie de la place, mais en laissant une certaine visibilité en accord avec les bonnes mœurs de l'époque.
Ce jardin représente une miniature des parcs privés de l'époque tout en y apportant une vue communautaire puisqu'il est muni de 4 bancs, 3 portillons et qu'il est symboliquement clôturé par une grille de 1 mètre de haut.
Au nord-est, le paysagiste a aménagé un amas de rochers d'où s'échappe une source d'eau vive qui s'écoule vers un bassin.

La composition de ce jardin permet une belle vue sur la Cathédrale Saint Gatien.

Le square a accueilli à différentes époques des œuvres artistiques, ce qui a inspiré l’idée de le dédier au sculpteur tourangeau François Sicard.
Il reçoit, en 1945, le monument en hommage au sculpteur Michel Colombe, réalisé en pierre par l’artiste Dandelot.
Puis en 2001, une nouvelle œuvre du sculpteur J.F. Wiard pris place dans le jardin pour honorer un illustre de la Touraine : Honoré de Balzac.

Le jardin François Sicard
© Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

photo du jardin francois sicard par vanessa liorit
© Ville de Tours - V. Liorit

photo creation balzac dans le jardin francois sicard par vanessa liorit
© Ville de Tours - V. Liorit

Jardin Mirabeau

Créé en 1890 par Louis-Ernest Madelin, alors jardinier en chef du jardin botanique, le jardin Mirabeau est structuré par les deux rangées de marronniers datant de l'époque de l'ancien cimetière qui occupait ce site.

Un kiosque, bâti en 1891, qui illustre l’art de la « rocaille » et de belles statues donnent un cachet à ce lieu. Il possède aussi quelques arbres remarquables : platanes, sophoras du Japon, arbre de Judée, ginkgo, micocoulier, févier d'Amérique, un grand sapin d’Espagne et un magnolia de Soulange.

Le jardin Mirabeau
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Depuis 2006, le jardin a été remanié. Les deux aires de jeux ont été mises aux normes de sécurité :

  • Une aire de jeux a été agrandie avec la pose de 3 structures supplémentaires.
  • Un jeu multisports a été créé au nord-est du jardin.

Tout cela permet aux enfants du quartier de se distraire.

Le jardin Mirabeau
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

 

Le jardin Mirabeau
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins


En 2007, le jardin a été redessiné par le paysagiste de la ville, en replantant de nouvelles essences botaniques : prunus, cornouillers, hortensias, hêtres pourpres, sorbiers, lilas etc. Les allées ont été redessinées, en respectant les courbes de niveaux pour l’évacuation des eaux de pluies.
Un mobilier plus adapté aux jardins anciens composé de 15 bancs de style anglais et des corbeilles, parachève l’aménagement du parc.

Plusieurs statues ornent ce jardin dont une sculpture intitulée « Les mystères douloureux » réalisée en 1905 par le sculpteur Camille Alaphilippe, lauréat du prix de Rome.

Jardin Châteaubriand

Situé à Tours Nord à l’ouest de l’esplanade François Mitterrand, à proximité de la médiathèque, le jardin Chateaubriand invite à la détente sous ses grands arbres.

Sur l’esplanade, la végétation a gagné le bitume : cornouillers aux jolis feuillages, hortensias sur tiges et rosiers couvre-sol accompagnent les arbres.

Bordant la crèche, des jeux d’enfants sont ouverts à tous.

aire de jeux du jardin chateaubriand photo de vanessa liorit
© Ville de Tours - V. Liorit

Jardin de la Grenouillère

Il y a maintenant quelques années, dans le jeune quartier de Monconseil, le jardin de la Grenouillère qui tire son nom du lieu-dit d’origine s’étend sur plus d’un hectare au croisement des rues Daniel Mayer et de la Chapelle.

Structuré par une promenade plantée de chênes chevelus à l’ouest, ce jardin en léger dénivelé est riche d’une gamme végétale qui s’étoffe au fil des années (érables, cornouillers, pommiers, prunus à fleurs…). La présence de pivoines chinoises, fruit d’une collaboration entre les villes de LuoYang et Tours, apporte un vrai caractère à cet espace.

Nouveauté qui contribue à la gestion écologique de ce jardin, il est arrosé avec de l’eau de pluie tombée sur le toit du gymnase voisin et stockée dans un réservoir.

Le jardin de la Grenouillère
© Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

jardin de la grenouillere par vanessa liorit
© Ville de Tours - V. Liorit

jardin de la grenouillere par vanessa liorit
© Ville de Tours - V. Liorit

jardin de la grenouillere par vanessa liorit
© Ville de Tours - V. Liorit

Parc Colbert La Source

Créé au XIXème siècle, le parc est la propriété des Sœurs Franciscaines. Il est toutefois entretenu par les agents de la Ville, ce qui permet de l’ouvrir au public.

Le parc Colbert La Source
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

De style paysager, il renferme des cèdres centenaires, un séquoia replanté, un magnifique gingko, et un houx remarquable. Des plantes vivaces y fleurissent au cours des saisons. La source à l’eau limpide qu’il est possible d’admirer sous un abri clos est à l’origine du nom de ce parc.

Goûtez-y le repos et la contemplation grâce à l’intimité ressentie à travers l’agencement subtil des végétaux.

Le parc Colbert La Source
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins
Le parc Colbert La Source
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Square Sourdillon

A l’angle des rues de Clocheville et de la Grandière, le square Sourdillon est l’écrin de l’hôtel particulier dit « Torterue », datant du second empire.

Le square Sourdillon
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Cet endroit reposant et ombragé accueille de grands arbres, comme le remarquable érable sycomore, mais aussi les enfants attirés par les jeux sur le retour de l’école.

Le square Sourdillon
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Jardin de Beaune Semblançay

Au cœur d’un îlot historique, ce petit jardin romantique composé sur le thème du blanc a été imaginé pour mettre en valeur la fontaine du même nom et les vestiges d’époque renaissance.

Le jardin de Beaune Semblancay
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Les parterres de buis et autres plantes basses structurent l’espace tandis que les rosiers tige donnent de la délicatesse à la composition.

N’oubliez pas de faire un vœu auprès de la fontaine en vous plaçant sur les délicats coussins de verre créés par l’artiste Cécile Pitois.

Le jardin de Beaune Semblancay
© Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

jardin beau semblancay photo de vanessa liorit
© Ville de Tours - V. Liorit

Jardin des Vikings

Bordant le mur gallo-romain de l’enceinte primitive de Tours, ce jardin, accessible depuis la rue des Ursulines (en passant sous les immeubles), est un agréable espace de détente pour le quartier.

Une collection de lilas et divers arbustes fleuris apportent gaieté et couleurs face à la posture imposante des vestiges.

Admirez en juin les magnifiques rosiers grimpants qui habitent les arcades.

jardin des vikings photo de vanessa liorit
© Ville de Tours
- V. Liorit

Le jardin des Vikings
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

 

jardin des vikings photo de vanessa liorit
(c) Ville de Tours - V. Liorit

jardin des vikings photo de vanessa liorit
© Ville de Tours - V. Liorit

jardin des vikings photo de vanessa liorit© Ville de Tours - V. Liorit

Jardin de la Préfecture

Le jardin d’origine est aujourd’hui divisé en deux parties : le jardin privatif de la Préfecture et le square de la préfecture.

jardin de la prefecture
© Ville de Tours  - V. Liorit


La réalisation de ce dernier fut confiée à Louis et René Decorges en 1932. Le square prit alors l'allure d'un jardin de style « composite », inspiré tout à la fois du style anglais et du jardin à la française. Une statue d’Anatole France, sculptée par François Sicard, orne cet espace.

Dominés par la présence d’un magnifique platane centenaire, des marronniers forment un écran de verdure et dans les clairières, trouvent leur place des mimosas, un ginkgo.

De luxuriants rosiers grimpants assurent le lien avec le Palais des congrès Vinci.

L'oeuvre contemporaine "La Comédie Humaine"

Hommage à Balzac - Oeuvre de l'artiste Nicolas Milhé
 

jardin prefecture statue balzac jardin prefecture statue balzac 2 jardin prefecture statue balzac 4jardin prefecture statue balzac 5 jardin prefecture statue balzac 3
© Ville de Tours - V. Liorit

jardin de la prefecture
© Ville de Tours - V. Liorit

Le square de la Préfecture
© Ville de Tours - V. Liorit

Jardin Meffre

Sur près d’un hectare, le jardin Meffre, au cœur du quartier du Sanitas, invite à une promenade parmi les pins disséminés dans des vallons enherbés.

Les enfants y trouvent des jeux adaptés à tous les âges dont un magnifique téléphérique et une étoile à grimper géante. En été, des jeux d’eau permettent à tous de se rafraîchir.

En complément des bancs, quelques sièges « boites à œufs » dessinés par l’artiste Nicolas Simarik, invitent à la détente.

photo de vanessa liorit du jardin meffre
© V. Liorit - Ville de Tours

jardin meffre
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Le jardin Meffre
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Le jardin Meffre
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Jardin Beaujardin

En 1925, le parc du château de Beaujardin (détruit en 1944) fut vendu à la Ville de Tours. Devenu place en 1935, lors d’un premier aménagement, celle-ci accueille en son centre un jardin.

Le jardin de Beaujardin
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Réaménagé en 1965, puis en 2002, le jardin Beaujardin anime aujourd’hui le cœur du quartier.

Des arbres de grande taille et quelques arbustes de collection habillent cet espace très fréquenté par toutes les générations.

Le jardin Beaujardin
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Le jardin Beaujardin
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Jardin Salancy

Au nord de la Place Velpeau, ce jardin, récemment étendu et rénové, est le véritable cœur de quartier. En son centre, un bassin apporte une note de fraîcheur.

Par-delà la clôture, arbustes et plantes vivaces forment un écran de verdure pour ce jardin très animé grâce aux installations sportives et ludiques.
Parmi les arbres et arbustes, les prunus et les féviers tiennent une place de choix.

Vous y trouverez aussi un monument commémoratif de la Libération de Tours.


(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Le jardin Velpeau
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins


En 2019, Salancy, une célèbre marque de parfum donne son nom au jardin du quartier Velpeau.

Marque de parfum créée en 1911 à Tours, par Henri Salmon (1881-1917), élève à l’École de médecine de Tours et Éliacin Henri Chancy (1879-1932), pharmacien chimiste à Tours, s’associent et achètent « La Parfumerie Olga ». Le nom de « SALANCY » est une contraction de leurs deux noms de famille Salmon et Chancy.

jardin salancy D. Couineau
© Dominique Couineau

parfun salancy
© Dominique Couineau

jardin salancy photo de dominique couineau© Dominique Couineau

Jardin René Boylesve

Situé sur l’axe du boulevard Thiers, ce jardin rend hommage à l’écrivain René Boylesve né en Touraine en 1867. Redessiné en l’an 2000 par les paysagistes de la ville, il s’étend aujourd’hui sur 8700 m².

Anciennement clos, il est maintenant entièrement ouvert sur le quartier et tous les âges s’y retrouvent pour jouer, se reposer et profiter du cadre fleuri. Dans un espace vallonné, des arbres de collection dont des Fabacées (légumineuses) comme les robiniers ou les glycines en arbre, ont été plantés. Le long des parkings, des banquettes de plantes vivaces apportent une belle note colorée.

A noter, la présence de lilas, viornes, érables et cornouillers.

Une aire de jeux a été créée et une table de ping-pong installée. Une ligne de jeux d’eaux anime le jardin et permet aux enfants de se rafraîchir en été.

jardin boysleve photo de vanessa liorit© V. Liorit - Ville de Tours

jardin boysleve jeux
© V. Liorit - Ville de Tours

jardin boysleve jeu eau photo de vanessa liorit
© V. Liorit - Ville de Tours

Jardin Salons Jardins

Besoin d’une pause déjeuner ou un moment de détente, les Salons Jardins sont faits pour vous : vous pouvez tout aussi bien cheminer sur les platelages en bois ou faire « salon » dans une quasi intimité.

Les salons jardins
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins


Remarquable au printemps, la floraison des prunus roses est relayée en été par celles des vivaces et des rosiers. En automne, les tons dorés des graminées prennent le relai.

Les arbustes persistants sur tige et taillés en boule apportent une note de qualité au site.

Les salons jardins
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

 

Les salons jardins
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Jardin François 1er

Le nouveau Centre de Création contemporaine Olivier Debré a pris racine dans l’ancienne école des Beaux-Arts. Les parkings attenants ont laissé la place à trois petits jardins sortis de terre fin 2016 : jardin de pente, jardin en creux et jardin de poche.

Le jardin François Premier
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins


A voir, de jolis arbustes et plantes vivaces, dont certains ont été offerts par la ville de Minneapolis jumelée avec celle de Tours.

Parc de la Cousinerie

A l’est des Grandes Brosses, propriété boisée d’une trentaine d’ha contenant des arbres centenaires, le parc de la Cousinerie offre 20 ha de nature dédiés à la promenade et aux jeux.

Les chemins et les plantations ont transformé le site, à l’origine agricole, en un espace naturel facile à pratiquer. Des boisements de chênes, frênes et merisiers sont entourés d’arbustes à baies et de fruitiers qui protègent les jeunes arbres et nourrissent les oiseaux du site. Une petite mare permet d’entendre et d’observer de nombreux batraciens (grenouilles et crapauds). Le long de la « fosse à la boite » (petit ruisseau), les prairies humides fauchées une fois l’an recèlent une flore typique et précieuse.

Côté jeux, deux aires sont prévues pour petits et grands tandis qu’une grande pyramide de corde permet de s’initier à l’escalade.

Un plateau est réservé à la pratique du skate ou du roller. De grands terrains accueillent les jeux de ballon.

photo du parc de la cousinerie par vanessa liorit
© V. Liorit - Ville de Tours

Le parc de la Cousinerie
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

photo des jeux dans le parc de la cousinerie photo de vanessa liorit

© V. Liorit - Ville de Tours

Le parc de la Cousinerie
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

 

photo du parc de la cousinerie par vanessa liorit
© V. Liorit - Ville de Tours

photo du parc de la cousinerie par vanessa liorit
© V. Liorit - Ville de Tours

Le parc de la Cousinerie
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

 

L'île Simon

Habitée jusqu’en 1960, l’île Simon est devenue un parc paysager très prisé des tourangeaux.

 Ile Simon vue du pont wilson - V. Liorit© V. Liorit - Ville de Tours

Cette île est située sur la Loire en face la faculté de lettres. Le boisement, dominé par les robiniers faux acacias, est riche de quelques beaux arbres : platane en cépée, magnolias, marronniers.

Au printemps, un tapis de jacinthes bleues évoque les sous-bois.

Les coureurs à pied en ont fait un parcours incontournable tandis que la piste de skate est le rendez-vous des « rollers ».

ile simon du pont wilson photo de vanessa liorit
© V. Liorit - Ville de Tours

Allée sur l'Ile Simon
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

 

Jeux pour enfants sur l'Ile Simon
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins


Skate parc sur l'Ile Simon
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins
 

Piste de skate et pratique du Slakline.

ile simon couché soleil photo Ville de Tours - V. Liorit© V. Liorit - Ville de Tours

Parc de Sainte Radegonde

Depuis le Centre-ville, prenez votre vélo, passez la Loire par le pont suspendu de Saint-Symphorien, puis longez l’île Aucard pour arriver au parc. Surtout, n’oubliez pas le pique-nique.

Construit sur un ancien golf en 1977, ce grand parc occupe une surface vallonnée de 14 hectares. Entretenu de manière écologique, c’est un vrai parc de détente.
Côté est, depuis la place Perron, glissez-vous dans la coulée fleurie de géraniums vivaces.

De grandes aires de pelouses, ainsi que des arbres communs, quelques arbres plus remarquables comme le cèdre de l’Himalaya, un beau spécimen de sapin d’Espagne et des copalmes (Liquidambar) structurent le site.
Au sud-ouest du parc, la plantation de prunus à fleurs, don de la ville japonaise de Takamatsu, a pour magnifique toile de fond la cathédrale St Gatien.

Une aire de jeux pour enfants rencontre toujours un franc succès. Côté club de tennis, un enclos avec des lamas s’étend sur plus d’1 ha.

Le parc de Sainte Radegonde
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

 

photo du parc de sainte radegonde
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

 

aire de jeu ste radegonde ville de Tours vanessa liorit
© V. Liorit - Ville de Tours

aire de jeu du parc sainte radegonde photo de vanessa liorit
© V. Liorit - Ville de Tours

Le parc de Sainte Radegonde(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Parc Honoré de Balzac

Situé sur le Cher, ce parc crée un lien entre le quartier des Rives du Cher et celui des Fontaines.

Le parc Honoré de Balzac
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Accessible par des passerelles piétonnes, cette île artificielle au cœur de la ville est un véritable lieu de détente et de nature qui s'étend sur plus de 24 ha.

Des lamas domestiques, des moutons noirs et des chèvres animent le parc animalier d’1 h environ.

De l'autre côté de la ligne de chemin de fer, toute une série de jeux et d'équipements sportifs font la joie des habitants des deux rives. Pour les enfants, des pyramides de cordes à grimper, des terrains de jeux de ballon et une piste de « Dirt » sont à disposition.

Le parc Honoré de Balzac
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Une rivière artificielle vient compléter les équipements pour la pratique du Canoé-Kayak tout en assurant un rôle écologique majeur : la migration des poissons sur le Cher.

Depuis 2015, une vigne gérée par l’association « Une vigne entre deux rives du Cher » a été plantée sur l’île.

Le parc Honoré de Balzac
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins
 

Le Pac Honoré de Balzac
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins
 

Le parc Honoré de Balzac(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Un parc hors les murs

Ce parc, propriété de la Ville de Tours, est situé à 1 heure de voiture, au sud de Tours. Pour vous y rendre, prenez la route de Loches, puis celle de Châtillon sur Indre.
La visite du château est incontournable, celle du parc et des jardins l’est tout autant !

Un parc hors les murs - Azay-le-Ferron
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Classé remarquable par le Ministère de la Culture, cet ensemble est le témoin bien conservé de plusieurs époques : grande perspective du XVIIIème siècle ponctuée par le bassin rond et le buffet d’eau ; parc paysager avec de magnifiques bosquets d’arbres dus à Eugène Bühler au XIXème ; topiaires et broderies « à la française » plantés au début du XXème et un verger conservatoire planté en 1996.

Pour plus de détails et d’informations, consultez le site suivant : http://www.chateau-azay-le-ferron.com/fr/

La toute proche forêt de Preuilly, également propriété de la Ville de Tours, vous offre sur 1000 ha une infinité de possibilités de randonnées.

Un parc hors les murs - Azay-le-Ferron
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins
 

Un parc hors les murs - Azay-le-Ferron
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Parcs forestiers de Larcay - Les Hâtes
Situé à 20 minutes en voiture au sud de Tours, sur les communes de Chambray les Tours et Saint Avertin, le parc forestier de Larçay - les Hâtes offre aux promeneurs plus de 300 hectares de forêt et clairière.

Parc forestier de Larcay
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins

Les parties boisées sont gérées par l’Office National des Forêts qui programme les coupes de bois et les reboisements.

Des daims mâles ou femelles ainsi que des cerfs hydropotes sont visibles dans des parcs animaliers.

Circuits de jogging réalisés avec l’association « Précard », bornes de course d’orientation, tables de pique-nique, petit étang et pistes cavalières apportent des atouts supplémentaires à ce lieu agréable

Infos pratiques :

  • Surface de 367 ha
  • Aires de pique-nique
  • Parcs animaliers
  • Accessibilité aux personnes handicapées moteur mais attention par temps de pluie car certaines allées sont en falun
Bois de Grandmont et de Montjoyeux

Situé au sud de Tours, aux limites des communes de Chambray, St Avertin et Joué les Tours, le bois de Grandmont et de Montjoyeux s'étend sur 25 ha d'espaces verts, résistant à la pression de l'urbanisation galopante de ces dernières décennies.

Les facultés des Sciences, de pharmacie, ainsi que le lycée Grammont sont installés dans le bois de Grandmont, des habitations étant implantées dans le bois de Montjoyeux. Le boisement est constitué de chênes, robiniers, sorbiers et pins noirs d'Autriche.

Bois de Grandmont et Monjoyeux
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins


Infos pratiques :

  • Accès libre
  • Surface de 25 ha
Bois des Douets et du Mortier
Issu de la division d’un parc ancien de plus grande superficie, le bois du Mortier (public depuis 1973) est situé au nord de la piscine du même nom et à proximité de l’école Jules Verne. C’est le poumon vert du quartier de l’Europe d'une superficie de 9000m2.

Admirez ses beaux chênes, ses grands pins et la floraison de ses érables au début du printemps. Dès les premiers rayons de soleil, laissez-vous tenter par une petite pause sur un banc ombragé.

Traversée par la rue des Douets, le bois du même nom s'étend sur 3,62 ha. Typique des forêts de la région, il est constitué de chênes, de charmes et de châtaigniers.
De nombreux oiseaux nicheurs y trouvent refuge comme les grimpereaux, les sitelles ou les différentes espèces de mésanges.
C’est un lieu idéal pour la promenade ou le jogging à proximité des lycées et collèges.

Infos pratiques :

  • Accès libre
  • Surface de 9000m² pour le bois du Mortier et 3,6 ha pour le bois des Douets
  • Aire de jeux pour enfants dans le bois du Mortie
Bois des Douets et du Mortier
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins
Promenade du Lac des Peupleraies
Espace naturel de détente situé à l'est de l'Avenue de Florence, le lac des peupleraies est un lieu très fréquenté par les promeneurs. Le « Filet » un cour d’eau longeant la levée est le paradis des pêcheurs.

Le grand lac est réservé à la planche à voile, aux canoés et aux petits voiliers. Le petit lac au modélisme ou à la pêche réglementée. Remarquez, à l’automne, les couleurs éclatantes du magnifique alignement de liquidambars.

Les pelouses servent de repos aux familles.

Infos pratiques :

  • Accès libre
  • Surface de 20 ha
  • Accessibilité aux personnes handicapées moteur (sauf une partie située sur la commune de St Pierre-ds Corps) mais attention par temps de pluie car certaines allées sont en falun.
Promenade du Lac des Peupleraies
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins
Promenade du Lac et du Vallon de la Bergeonnerie
Situé au sud du Cher à l’est du quartier des Deux Lions, ce lac, réservé à la pratique de la voile (C.V.T.), s’étend sur plus de 18 hectares. Il est entouré d’un espace vert de près de 18 hectares.

Accessible par le cercle de Voile de Touraine, la piscine ou l’école d’Ingénieur, il est le parc préféré des joggers. Cet écrin de verdure au cœur des quartiers sud est aussi propice à la détente et aux loisirs.
Deux aires de jeux rassemblent petits et grands et des tables de pique-nique invitent à la convivialité.
Peut-être serez-vous surpris d’y apercevoir un castor ou pour le moins d’y observer ses traces de dents sur les troncs des saules ou des peupliers.

En traversant le petit Cher par la passerelle, on accède aux jardins familiaux, puis au vallon de la Bergeonnerie en passant sous le pont SNCF.

Joli écrin boisé, le vallon de la Bergeonnerie fait le lien entre les quartiers est et ouest mais également entre le haut et le bas du coteau du Cher, face aux jardins familiaux.

De nombreux oiseaux y ont trouvé refuge et nichent dans les grands arbres : chênes, charmes, érables, robiniers faux-acacias ou bien encore merisiers ; le site est entretenu pour laisser se développer la flore naturelle des sous-bois, comme le fragon petit houx aux baies rouges.

Une aire sportive est installée au creux du vallon pour la joie des petits et grands des quartiers.

Infos pratiques :

  • Accès libre
  • Surface de 1,6 ha pour le vallon et 18 ha pour la promenade autour du Lac
  • Aire sportive dans le vallon
Promenade du Lac et du Vallon de la Bergeonnerie
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins
Promenade du Petit Cher

Un espace naturel en plein cœur du quartier urbanisé des 2 lions !

Promenade du Petit Cher
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins


Après le remblaiement qui a permis la création du quartier des 2 Lions, cette promenade au bord du ruisseau du Petit Cher (créée en 1998) qui est aussi un tronçon du chemin dit « Loire à vélo » allie végétation domestiquée et naturelle, lieux humides et coteaux que les jardiniers mettent en valeur années après années.

Ce lieu est riche d’une faune et d’une flore spécifiques. Le curieux pourra y découvrir en mai de jolies orchidées sauvages ou la grande consoude et les bois colorés des cornouillers en hiver. De nombreux oiseaux des zones humides trouvent refuge à cet endroit. Les amateurs pourront tenter d’observer la rousserolle effarvatte qui vient nicher dans les roseaux ou le héron cendré au long cou.

Infos pratiques :
Accès libre
Accessibilité aux personnes handicapées moteur mais attention par temps de pluie car certaines allées sont en falun. Piste cyclable à partager.
Promenade Rive Nord de la Loire
Le sentier de la rive droite de la Loire, aménagé entre le rond-point Jean Le Reste et « les maisons blanches » à Saint Cyr sur Loire est à l’origine destiné aux piétons. Il a pu être aménagé entre Jean Le Reste et le parc de Sainte Radegonde pour les cyclistes (La Loire à vélo qui va emprunter le pont de fil), avec un dédoublement quand cela était possible.

Priorité donc aux piétons, lesquels pourront profiter de la flore variée du bord de Loire, des oiseaux ou des coins de pêche : un havre de nature en plein cœur de ville. Au niveau du quai de Portillon, en bas de la cale et en été, une « plage » est installée pour profiter des grèves sableuses. Attention, la baignade reste interdite en Loire du fait des courants et des sables « mouvants ».

Infos pratiques :

  • Accès libre
  • 5 km de promenade
  • Aire de pique-nique (au niveau Portillon)
  • Une « plage » en été (baignade interdite)
Rive nord de la Loire
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins
Promenade Rive Nord du Cher
Descendez sur le Cher depuis le pont Saint Sauveur pour une jolie promenade jusqu’au quartier de Rochepinard.

Après les noisetiers de Byzance dont les fruits n’ont aucune valeur gustative, les saules pleureurs donnent un air romantique à la balade, tout comme les élégants cygnes.

A partir du carrefour de Verdun, autour des immeubles des années 60, une série de jardins a été rénové entre 2000 et 2005 :
Au jardin Daumier, des pommiers à fleurs annoncent chaque printemps autour d’une aire de jeu.


Plus loin, le jardin Véronèse présente des alignements de prunus roses qui s'entrecroisent en damier. Encore un peu plus loin, c'est le dinosaure de l'aire de jeu du mail David d'Angers qui attire les enfants. Le square Rodin clos ce périple avec son magnifique arbre de Constantinople et ses pins tourmentés.

L'incontournable passerelle permet aux piétons et vélos de franchir le Cher pour regagner le quartier des Deux Lions avec une vue imprenable sur les îles du Cher et le parc Honoré de Balzac (accessible depuis cette passerelle).


Infos pratiques :

  • Accès libre
  • Accessibilité aux personnes handicapées moteur mais attention par temps de pluie car certaines allées sont en falun. Piste cyclable à partager.
Promenade Rive Nord du Cher
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins
Promenade Rive Sud du Cher
Partant de l’est, au niveau du bassin d’aviron (près de l’autoroute A10), empruntez la promenade de Ségovie en rive gauche du Cher, le long du quartier des Fontaines (ancienne plaine marécageuse).

Poursuivez vers l’ouest en passant sous le pont du Sanitas puis, longez le talus arboré du lac de la Bergeonnerie jusqu’au Cercle de Voile de Touraine.

La promenade devient ensuite plus urbaine le long du quartier des Deux Lions jusqu’à la passerelle des Rives du Cher ou le pont Saint Sauveur.

Infos pratiques :

  • Accès libre
  • Accessibilité aux personnes handicapées moteur mais attention par temps de pluie car certaines allées sont en falun. Piste cyclable à partager.
Promenade Rive Sud du Cher
(c) Ville de Tours - Service des Parcs et Jardins
Contact

Coordonnées

HOTEL DE VILLE
1 à 3 rue des Minimes
37926 TOURS

Organismes en charge du label
SOCIETE D'HORTICULTURE DE TOURAINE
www.embellissonslatouraine.fr