Le respect de votre vie privée est notre priorité

Le cookie ou fichier témoin est un petit fichier d’information stocké dans votre navigateur chaque fois que vous visitez notre page web.

Les cookies sont utiles car ils enregistrent l’historique de votre activité sur notre page web. Ainsi, lorsque vous revenez sur la page, celle-ci vous identifie et configure son contenu sur la base de vos habitudes de navigation, votre identité et vos préférences.

Vous pouvez accepter les cookies ou bien les refuser, les bloquer ou les effacer, à votre convenance. Pour ce faire, vous pouvez choisir parmi l’une des options proposées sur la présente fenêtre ou bien encore et le cas échéant, en configurant votre navigateur.

Si vous refusez les cookies, nous ne pouvons pas garantir le bon fonctionnement des différentes fonctionnalités de notre page web.

Pour en savoir plus, veuillez lire le rubrique INFORMATIONS COOKIES sur notre page web.


 


TOUL



Ville de Toul

Au cœur des vignobles des Côtes de Toul, sur la Route du vin et de la Mirabelle, Toul (Meurthe-et-Moselle, 16406 hab.) offre un cadre de vie particulièrement agréable, mêlant un riche patrimoine architectural, une forte présence de l’eau et des espaces verts et fleuris répartis dans toute la cité. La commune a reçu au palmarès 2018 le label « 4 Fleurs », qui vient récompenser le travail d’une équipe impliquée et talentueuse.
 
Le patrimoine historique de Toul témoigne de son prestigieux passé politique, religieux et militaire. Le visiteur aura plaisir à découvrir la magnifique Cathédrale Saint-Etienne et son cloître, la Collégiale Saint-Gengoult ou encore les Fondations Vauban. Mais la ville est aussi un véritable écrin de nature, et la municipalité s’attache à préserver et valoriser au quotidien ce patrimoine vert.
 
Le fleurissement et l’embellissement du cadre de vie sont de véritables outils au service du bien vivre des Toulois et de l’attractivité de la ville. Les réalisations florales sont composées avec une palette horticole très variée et sont en parfaite cohérence avec leur environnement. Le patrimoine arboré est riche et bien entretenu. Les différents espaces verts sont soignés et offrent d’agréables promenades : Parc de l’Hôtel de Ville, jardins des cloîtres Saint-Etienne et Saint-Gengoult, roseraie…
 
La gestion des espaces verts et de l’espace public est particulièrement respectueuse des enjeux du développement durable et du respect de la biodiversité. De nombreuses actions sont mises en œuvre : gestion différenciée, plan de désherbage, plan de végétalisation du centre-ville, matériel électrique, éclairage en LED, rucher urbain, récupération des eaux pluviales, éco-pâturage… Les habitants participent également activement à la démarche en assurant l’entretien des pieds de façade végétalisés.

Nombre d'habitants : 16107
Département : Meurthe-et-Moselle
Distinction : 4 fleurs
Les parcs, jardins et loisirs de nature dans la commune

Le parc de l'Hôtel de Ville
Ancien palais épiscopal commandé par Mgr Bégon en 1739, l'Hôtel de Ville est détruit par un incendie en 1939 mais a conservé ses façades classiques. Autour du bassin, les bégonias rappellent le lien entre Toul et ces fleurs. Michel Bégon, intendant de Louis XIV aux Antilles, père de l'évêque de Toul, y envoie le botaniste C. Plumier qui va découvrir ces plantes. A son retour en France, il les baptise Bégonia en hommage à son bienfaiteur.
Le parc compte également un riche patrimoine arboré dont un Gingko biloba vieux de 200 ans. Il s'est vu délivrer en juin 2015 par l'assoication ARBRES, le label Arbre Remarquable de France.A ne pas manquer également, la superbe roseraie.
Le Cloître Saint-Gengoult, jardin de la Renaissance
Accolé à la Collégiale, de taille modeste mais richement décoré, il est l'un des plus beaux cloîtres flamboyants du XVème siècle encore existants et marque l'introduction de la Renaissance dans l'architecture locale. Le jardin, restauré en 2003 apporte une ambiance de fraîcheur en harmonie avec le cadre bâti. Il offre un charme prenant qui s'accorde avec l'atmosphère unique du lieu. Les plantes présentes étaient pour la plupart utilisées dans notre région au début du XVIème siècle.
Le Cloître de la Cathédrale Saint-Etienne, jardin bouquetier
De 54m sur 42m, le cloître de la Cathédrale est l'un des plus grands cloîtres gothiques de France. Datant des XIIIème et XIVème siècles, il a été dessiné notamment par Pierre Perat, célèbre architecte de la Cathédrale de Metz. Ses grandes baies s'ouvrent sur un jardin pensé comme un lieu de rencontre et d'expression où calme et sérénité prédominent. A la belle saison, des artistes exposent leurs oeuvres au milieu d'un fleurissement de vivaces aux couleurs douces.
Le jardin René Laurent, jardin des camellias
Réalisé en 2011 à la fin de l'assainissement du côté nord de la Cathédrale, ce jardin sur deux niveaux offre de belles perspectives sur le monument. La partie haute permet de déambuler parmi des plessis. Au fond, la chapelle des évêques, commandée par l'évêque Hector d'Ailly en 1539 dans le style de la Renaissance. En contrebas, le jardin est agrémenté d'une collection de camellias. Une vingtaine de cultivars sont présentés, choisis pour leur capacité à s'adapter au sol et au climat toulois
Le Jardin des Contreforts
Réalisé courant 2017-2018, ce jardin a été entièrement aménagé en régie.
Il mêle de façon originale l'évocation du Moyen-Age à une touche de modernité. Il s'articule autour d'une projection des contreforts de la cathédrale par des plessis métalliques, accompagnés de plantations inspirées des jardins des simples (plantes tinctoriales, médicinales, alimentaires ou utilitataire).
Le jardin des Contreforts est un véritable espace intime qui forme un écrin au pied de l'édifice religieux. Autrefois non visible de l'espace public, il apporte une nuance végétale notable au sein d'un quartier jusqu'ici majoritairement minéral.
Le Jardin de la Sacristie
Petit espace, longtemps ignoré de beaucoup de Toulois, le Jardin de la Sacristie est désormais ouvert à la vue de tous grâce à un aménagement réalisé en majeure partie par les services de la ville au printemps 2021.
Ce jardin sobre dans sa conception est pensé comme un écrin végétal fleuri ; celui-ci judicieusement dosé entre couleurs, volumes, textures de feuillages, est destiné à sublimer l'architeture en présence, en l'occurence la Sacristie de la Collègiale Saint-Gengoult.
Il s'agit d'un espace de fraicheur apaisant et emprunt de sérénité, agrémenté de 45 variétés de plantes diverses, qui vient complèter la trame verte du centre-ville médiéval, très minéral à l'origine et que la Ville s'attache à végétaliser progressivement.
ROSERAIE André Legrand
Havre de paix rattaché au Parc de l’Hôtel de Ville, la Roseraie André Legrand est un jardin à elle seule, inspirant quiétude et sérénité. Inaugurée en 2016 après avoir été entièrement réalisée par les agents municipaux, elle porte le nom de l’ancien responsable du service Espaces Verts de la Ville de Toul et propose 66 variétés de rosiers, parmi lesquelles les roses Toul© et Toul Cathédrale©.
Le Jardin de HAMM
Après l’échec de la guerre de 1870, il est décidé de renforcer la frontière Est en entourant les principales places fortes d’une ceinture de forts. C’est le cas à Toul, l’enceinte perdant son rôle offensif pour devenir une place défensive. La Porte de France est reconstruite en 1882-1883, plus large qu’elle ne l’était auparavant. Aujourd’hui, la Porte de France accueille, à travers le jardin de Hamm, une végétation luxuriante composée de bambous et autres plantes vivaces, complétée de fleurissements printanier et estival, à l’image des plantations mises en œuvre sur l’ensemble de la ville. Pour le 30ème anniversaire du jumelage entre Toul et Hamm-Mitte (Allemagne), l’éléphant symbole de Hamm, a été offert à la Ville de Toul. Le pachyderme, décoré par des lycéennes, présente sur ses flancs les blasons des deux cités, ainsi que le vignoble toulois et  l’éléphant de verre et d’acier du Maximilian Park de Hamm.
Le Jardin des Aromatiques
Abrité dans l’ancienne Maison-Dieu, le Musée d’Art & d’Histoire Michel Hachet propose de riches collections permanentes ainsi que des expositions temporaires éclectiques. Constitué d’un corps central ayant façade sur la rue Gouvion Saint-Cyr, et de deux ailes entourant un jardin, cet ensemble architectural du XVIIIe siècle s’élève sur trois niveaux. Il subsiste en ces lieux une ancienne Salle des Malades datant de la première moitié du XIIIe siècle. Son jardin accueille depuis 2010 un échantillon de plantes (19 variétés) agréables au palais ou connues pour leur qualité olfactive. Le jardin du Musée est constitué d’une collection de plantes aromatiques servant à la cuisine et à l’élaboration de décoctions, qui feront appel à votre odorat le long du mur de clôture. Vous pouvez ainsi y retrouver l’Artemisia absinthium, plus connue sous le nom d’absinthe, ou encore la Viola odorata, alias violette odorante, reconnaissable par son parfum. Deux plantes aux qualités tant gustatives que médicinales.
Le Labyrinthe des Petits Fruits
Cette vaste parcelle de 600 m2 accolée à l’école élémentaire Moselly jusqu’alors inutilisée, laisse place au Labyrinthe des Petits Fruits, jardin réalisé par les services de la ville au printemps 2023. Ce jardin voulu ludique dans sa conception, est dédié à la découverte d’une collection de végétaux offrant de petits fruits comestibles au grès des saisons. Elaboré sur le principe d’un labyrinthe, le cheminement vous conduit de découverte en découverte. Ce parcours, destiné à tous publics, se veut également pédagogique. Ainsi, une quarantaine de variétés de plantes sont à découvrir dans cet ilot de fraicheur, petit havre de paix et de quiétude. Le site de l’école élémentaire mérite que l’on s’y attarde. En effet, en 1932 le nom de l’écrivain Émile Moselly avait été donné à ce nouvel établissement bâti sur l’emplacement de la caserne Gouvion Saint Cyr. Il se trouve à proximité des remparts Vauban, au niveau de la porte Moselle où se trouve le jardin Moselly baptisé le 13 juin 2018.
Le Jardin des Poètes.
Au pied de la Porte Moselle, le Jardin des Poètes, réalisé en 2024, y prend toute sa place et offre avec le Jardin Moselly, voisin, une entrée de Ville verdoyante. Aménagé à l’arrière de la médiathèque intégrée aux remparts Vauban, ce jardin se veut être un hymne à la détente et à la poésie, tant par le texte que par la fleur omniprésente. L’esprit général de cette composition repose sur une allée engazonnée reprenant succinctement la forme d’une branche de rosier ; Toul possède deux rosiers baptisés Toul© et Toul Cathédrale© issus des obtentions André Eve. Ce cheminement permet de déambuler au sein d’un fleurissement chaleureux composé de vivaces, graminées, rosiers et arbustes. Divers poèmes, intégrés aux plantations et régulièrement renouvelés, sont à découvrir. Patrimoine et littérature sont l’essence même de ce jardin. A lui seul, il est le condensé de la riche histoire de la Ville de Toul. Laissez-vous porter par l’harmonie des couleurs et des mots du Jardin des Poètes.
Contact

Coordonnées

MAIRIE
13 rue de Rigny
BP 70319
54201 TOUL


Téléphone : 0383647000
E-Mail : contact@mairie-toul.fr
Site de la Ville de Toul

Organismes en charge du label
CAUE DE MEURTHE-ET-MOSELLE
www.caue54.fr
AGENCE REGIONALE DU TOURISME GRAND EST
www.tourisme-champagne-ardenne.com
z-library zlibrary project Best fast remote desktop app Anydesk