Chargement...
 

Bienvenue sur le site
                 des villes et villages fleuris

                                            Le label de qualité de vie

TOUL - Parcs, jardins et espaces naturels

Les parcs, jardins et espaces naturels

Le parc de l'Hôtel de Ville

Ancien palais épiscopal commandé par Mgr Bégon en 1739, il est détruit par un incendie en 1939 mais a conservé ses façades classiques. Autour du bassin, les bégonias rappellent le lien entre Toul et ces fleurs. Michel Bégon, intendant de Louis XIV aux Antilles, père de l'évêque de Toul, y envoie le botaniste C. Plumier qui va découvrir ces plantes. A son retour en France, il les baptise Bégonia en hommage à son bienfaiteur. A ne pas manquer, le ginkgo vieux de 200 ans et la superbe roseraie.

Le Cloître Saint-Gengoult, jardin de la Renaissance

Accolé à la Collégiale, de taille modeste mais richement décoré, il est l'un des plus beaux cloîtres flamboyants du XVème siècle encore existants et marque l'introduction de la Renaissance dans l'architecture locale. Le jardin, restauré en 2003 apporte une ambiance de fraîcheur en harmonie avec le cadre bâti. Il offre un charme prenant qui s'accorde avec l'atmosphère unique du lieu. Les plantes présentes étaient pour la plupart utilisées dans notre région au début du XVIème siècle.

Le Cloître de la Cathédrale Saint-Etienne, jardin bouquetier

De 54m sur 42m, le cloître de la Cathédrale est l'un des plus grands cloîtres gothiques de France. Datant des XIIIème et XIVème siècles, il a été dessiné notamment par Pierre Perat, célèbre architecte de la Cathédrale de Metz. Ses grandes baies s'ouvrent sur un jardin en quatre carrés ornés en été d'une riche collection de dahlias utilisés pour la décoration des autels. Sa restauration a été réalisée après des travaux d'assainissement récemment terminés.

Le jardin René Laurent, jardin des camellias

Réalisé en 2011 à la fin de l'assainissement du côté nord de la Cathédrale, ce jardin sur deux niveaux offre de belles perspectives sur le monument. La partie haute permet de déambuler parmi des plessis. Au fond, la chapelle des évêques, commandée par l'évêque Hector d'Ailly en 1539 dans le style de la Renaissance. En contrebas, le jardin est agrémenté d'une collection de camellias. Une vingtaine de cultivars sont présentés, choisis pour leur capacité à s'adapter au sol et au climat toulois
Diaporama