Le respect de votre vie privée est notre priorité

Le cookie ou fichier témoin est un petit fichier d’information stocké dans votre navigateur chaque fois que vous visitez notre page web.

Les cookies sont utiles car ils enregistrent l’historique de votre activité sur notre page web. Ainsi, lorsque vous revenez sur la page, celle-ci vous identifie et configure son contenu sur la base de vos habitudes de navigation, votre identité et vos préférences.

Vous pouvez accepter les cookies ou bien les refuser, les bloquer ou les effacer, à votre convenance. Pour ce faire, vous pouvez choisir parmi l’une des options proposées sur la présente fenêtre ou bien encore et le cas échéant, en configurant votre navigateur.

Si vous refusez les cookies, nous ne pouvons pas garantir le bon fonctionnement des différentes fonctionnalités de notre page web.

Pour en savoir plus, veuillez lire le rubrique INFORMATIONS COOKIES sur notre page web.


 


Actualités



L’utilisation des plantes grimpantes en milieu urbain

Souvent au bord de l’asphyxie, l’espace urbain, contraint par des trottoirs et rues trop étroites, laisse peu de place au végétal. Or, nos villes sont confrontées aux défis environnementaux pour lesquels la végétalisation apporte des solutions : baisse des températures, dépollution, isolation, etc. Les plantes grimpantes offrent de nouvelles formes végétales qui apportent couleur, esthétisme et participent au verdissement des villes. Leur utilisation se développe de plus en plus.

C’est notamment le cas de la ville de Roubaix (Hauts-de-France, 100 000 hab.) qui, grâce à son service « Développement Durable » géré par Audrey Leclerc, a vu fleurir un grand nombre de façades de maisons, via le projet « Totems Verts ». La commune recense l’ensemble des habitants volontaires pour verdir les façades de leur maison, étudie les dossiers au moyen d’un cahier des charges précis puis les transmet à une association de réinsertion chargée d’entrer en contact avec les habitants. Ces derniers sont conseillés sur le choix des plantes à utiliser en fonction de l’exposition du soleil, de la nature du sol, de l’état de la façade, de leurs goûts et de leurs budgets. Une convention lie la commune aux habitants volontaires, qui doivent entretenir leurs plantes.

Ce projet répond à la volonté de la commune de végétaliser son espace afin d’en tirer de nombreux bienfaits en faveur de la biodiversité (retour des insectes pollinisateurs), de la régulation du climat (ilots de fraîcheur) ou de l’isolation phonique et du cadre de vie.

C’est un véritable succès qui remporte l’adhésion des habitants. Environ 300 volontaires ont déjà végétalisé leurs façades et une cinquantaine de dossiers sont en attente. Comme nous l’explique Alexandre Poulain, responsable du service des espaces verts, l’envie de nature est forte dans cette ville dense et confinée du nord de la France, où les 145 hectares d’espaces verts restent insuffisants pour satisfaire le besoin de nature dans tous les recoins de la ville.

Le projet permet également de ne pas grever le budget des espaces verts en impliquant les habitants, qui participent à hauteur de 20€ à l’installation de leurs plantes (la commune consacre 180€ par projet).

Par ailleurs, sur la base d’une initiative locale, la commune a confié la végétalisation et l’entretien de l’espace public (pieds de maisons et d’arbres) aux riverains du Boulevard Cambrai. L’installation de plantes grimpantes passant d’une maison à l’autre grâce à des câbles en hauteur a complètement modifié l’aspect de la chaussée, au plus grand plaisir des habitants et des visiteurs ! Comme nous le raconte Alexandre Poulain, les visiteurs interrogés sur leur séjour à Roubaix mentionnent souvent le Boulevard de Cambrai. Outre le bien-être apporté aux habitants, la végétalisation est un élément d’attractivité de la commune au même titre que son patrimoine historique et culturel.

Les plantes grimpantes sont un moyen simple et peu coûteux de faire entrer la nature en ville. Pensez-y !

Partage d'expérience - Juin 2019

Voir aussi