Le respect de votre vie privée est notre priorité

Le cookie ou fichier témoin est un petit fichier d’information stocké dans votre navigateur chaque fois que vous visitez notre page web.

Les cookies sont utiles car ils enregistrent l’historique de votre activité sur notre page web. Ainsi, lorsque vous revenez sur la page, celle-ci vous identifie et configure son contenu sur la base de vos habitudes de navigation, votre identité et vos préférences.

Vous pouvez accepter les cookies ou bien les refuser, les bloquer ou les effacer, à votre convenance. Pour ce faire, vous pouvez choisir parmi l’une des options proposées sur la présente fenêtre ou bien encore et le cas échéant, en configurant votre navigateur.

Si vous refusez les cookies, nous ne pouvons pas garantir le bon fonctionnement des différentes fonctionnalités de notre page web.

Pour en savoir plus, veuillez lire le rubrique INFORMATIONS COOKIES sur notre page web.


 


Actualités



Les jardins partagés : nouvelle passion des citadins

On a souvent pensé que la nature commençait là où la ville s’arrêtait. Pourtant, entre béton et bitume, les jardins partagés se multiplient à un rythme soutenu ces dernières années.

Evolution des jardins ouvriers du 19ème siècle, les jardins familiaux réapparaissent depuis les années 1980. Créés au départ pour nourrir les plus déshérités, ils répondent aujourd’hui aux besoins de contact avec la nature et de lien social des citadins.

La prise de conscience écologique, la volonté d’évoluer vers une consommation plus respectueuse de l’environnement et de la biodiversité, conduisent de nombreux urbains à s’impliquer dans les 3 000 jardins partagés existants actuellement en France. En Ile-de-France, la surface totale des jardins associatifs est quasi égale à celle du maraîchage professionnel, alors que Marseille ne compte pas moins de 1 000 parcelles réparties sur 30 hectares. La demande est telle dans les grandes villes que la superficie des lopins est limitée à 45 m² à Paris, 100 m² en petite couronne et 200 m² en province.

Véritable vecteur d’amélioration de la qualité de vie d’un quartier, les jardins partagés constituent un atout pour les communes, favorisant la sociabilité, l’éducation environnementale, la sauvegarde de la biodiversité ou encore les échanges intergénérationnels. Ils permettent à la population de s’approprier leur cadre de vie et d’en prendre soin.

Partage d'expérience - Juin 2019

Voir aussi